Pénélopages

Un blog exploratoire en reliure et papier japon

plus

20.7.2015 Silhouette: les tampons

Voir l'intro

Plutôt que de graver des tampons, ou de les acheter, on peut peut créer des tampons en acrylique avec la silhouette. Il faut au minimum acheter les feuilles ad hoc, que la machine pourra découper ; et le tapis de coupe ad hoc (perforé).

Après découpe, on utilise les tampons en les collant temporairement sur des blocs acryliques (voir des exemples chez toutes les scrapbookeuses).

Le kit de demarrage tampon coûte+- 42 € et comprend 3 feuilles de matière pour tampon (19 x 15 cm) - 1 feuille de transport spéciale "Tampon" au format 15 x 19 cm - 1 bloc acrylique 7,5 x 10 cm - 1 bloc acrylique 6 x 7,5 cm - 1 bloc acrylique 5 x 15 cm, 1 tampon encreur noir – 1 1 carte de téléchargement pour 10 motifs exclusifs - 1 livret d'idée et manuel d'instruction - 1 DVD

On peut se limiter à acheter les feuilles d'acrylique pour tampon  à + 7€ pour 3 feuilles de 15/19cm et le tapis de coupe spécial matière pour tampon (15/19cm) à +-6€. Total de l'investissement : 13€.  Que j'achèterai chez l'ami Jacques de Magisign.com, bien sûr.

Je pourrais acheter les blocs acryliques séparément , comme ceux de la marque Artemio :  1*  10cm/15cm,  2* 5cm/10cm et 3* 5cm/5cm   à 18€ (hauteur 64mm).  Mais comme le principe est que ce matériau à tampon accroche à toute surface brillante, lisse, propre -> acrylique ou plexiglass bien nettoyé, j'en ferai des versions "blocs de plexi" maison, découpés au cutter et poncés (voir une vidéo How To Make Your Own Custom Stamp Blocks ( DIY Acrylic Stamping Mounts w/ Plexiglass ).

 Je monterai de petits mousses aux quatre coins, pour tirer parti de cette idée géniale de Fiskars. Xx photo. Voir une vidéo en anglais, car c'est non dispo en Europe. Les mousses permettent de positionner sans salir la surface. J'ai des tonnes de mousse de récup', provenant des cageots à fruits du marché.

Ou je les collerai sur du carton ou de la frigolite de récup'.

Pourquoi les filles utilisent-elles des blocs acryliques ? Parce qu'on voit le positionnement, parce qu'on gagne en place de rangement. ! Bof, on est loin de l'anticonsommateur, là...
Je ferai ce bricolage pour le plaisir du prochain livre, mais je peux monter mes tampons sur des mini blocs de bois, à l'ancienne.
Je n'ai pas besoin de trois mille tampons. Comme en céramique, je me limiterai à une dizaine, sinon on part dans tous les sens et le résultat n'a pas de tenue. En plus, on ne sait jamais quoi choisir si on a un trop grand stock. Par ailleurs, j'ai assez de pochoirs pour obtenir le même résultat, avec une technique différente (et moins chère à produire).

Quelques conseils d'entretien et une aperçu des défauts des tampons acrylique, chez  http://www.mementoesintime.com/rubbervacrylic.htm (en anglais)

Encore une parenthèse. Pour faire des tampons, après avoir joué avec les primaires comme la pomme de terre ou  le bouchon de liège dans un premier temps, avec la mousse découpée ou brûlée dans un second temps, les autres matières sont :

  • la gomme (achat 9.50cm/12.65cm à  2,25 € chez Géant des beaux arts)
  • le lino (achat 2.15€ chez Géant des beaux arts pour un A5, soit +- 10cm/15cm, en épaisseur 3,2mm - en vrai liège)
  • la céramique, dont l'avantage est que les outils de découpe sont moins acérés que les gouges qu'on utilise pour la gomme ou le lino; dont le désavantage est qu'il faut un four pour la cuire (j'imagine qu'on pourrait réaliser les tampons en polymer clay, mais quid de l'accroche de l'encre?)

Pour qu'un tampon s'imbibe bien d'encre, il faut qu'il soit poreux mais pas trop, et plat bien sûr. Je pense que la surface la plus amoureuse de l'encre est le silicone de caoutchouc. Je cherche des solutions "clodo" par là. Nouvelles bientôt.

Dans mes essais avec la silhouette, il me reste à tester le tampon en polystyrène de récup (achats boucherie/poissonnerie) : je ne le découperai pas, j'utiliserai une pointe bic très acérée, montée dans le porte-stylo. J'imagine que je devrai procéder à une double découpe.