Pénélopages

Un blog exploratoire en reliure et papier japon

plus

12.8. 2014 Papier  végé: soude & Cie

Je suis comme vous tous, je voudrais utiliser le moins de produits chimico-toxiques que possible, le moins intervenir, le moins acheter. Mais on dirait que j'ai cinq ans et que je n'ai rien appris de la vie… Je continue à tester ce que je peux trouver sur internet et qui me « semble » correct, sans imaginer que les blogueurs copient/collent à l'aveugle…

Pour des dentelles végétales, un exemple : « laisser frémir les feuilles dans 1 litre d'eau et 3 cs de cristaux de soude pendant 30 minutes» avec de jolies photos des résultats. Ben la choupinette elle a jamais dû faire la manœuvre. Eh moi, sotte, j'essaye quand même. En vain, faut-il le dire.

J'ai même trouvé des vidéos d'Indiens "denteliers", prétendant qu'il faut laisser macérer dans l'eau simple. Voir https://www.youtube.com/watch?v=q6gJSAYCJUE et https://www.youtube.com/watch?v=UahFwkiKphI. Peut-être dois-je essayer avec des feuilles bien plus fines que le lierre, très coriace? Peut-être vivent-ils à 40°C permanents? Peut-être l'eau est différente? Rien donné chez moi, même pas en 6 semaines... en été (belge). Ah, les mirages d'internet, on peut y énoncer ce qu'on veut.

Je conclus de mes relectures des handpapermakers fiables (pour papier):

1/ commencer par cristaux de soude, fonctionnent pour quasi tout en pulpe

2/ passer à lessive de soude pour les résistants, comme okra

Certains cuisent tout systématiquement à la lessive de soude, même les plus décomposables

Pour les dentelles, c'est clair que je vais devoir passer par la lessive de soude, le reste ne fonctionne pas.

Quelle soude?

Soude caustique ou cristaux de soude ? Au début on s'y perd. Ma référence c'est Raffa, biologiste à la bas. Super chouette livre et site pour les produits basiques en ménage, voir http://raffa.grandmenage.info/post/2005/06/17/Mes_amis___3._Les_cristaux_de_soude

Lessive de soude. Mégadégraissant mais très caustique si pas dangereuse, c'est la soude qu'on l'utilise pour décaper les peintures des meubles en bois ou faire des savons maison – lye en anglais.

J'étais plus tentée par les cristaux de soude, aussi un peu corrosifs mais pas trop, car je les utilise beaucoup en nettoyage maison.  Je redoutais aussi le fait que verser de la soude caustique dans l'eau peut produire de dangereux geysers corrosifs. Je suis si maladroite parfois… 

La lessive de soude ne se vend qu'en liquide (+-2€ le litre -> comparer au prix d'une lessive de cendres maison qui ne coûte que le temps de verser de l'eau sur des cendres et d'attendre).
Certains blogueurs américains prétendent obtenir le squelettage des feuilles en laissant reposer cette mixture six semaines sur un balcon.  Lou ravie de cinq ans a bien sûr essayé. Marche pô.

J'ai aussi essayé de laisser tremper des feuillages dans le bain hyperalcalin pendant huit jours … 14 jours… un mois. Chaleur ambiante 24°C. Pas d'effet ni même de début d'effet.

MJ Lorenté utilise 1 l de lessive soude pour 10l d'eau. J'ai testé 100ml de lessive de soude dans 1l de l'eau déminéral (séchoir ménager, réagit mieux pour changement pH) -> pH 12 à 13.

NB. Je préférerais tout faire aux cristaux de soude. Les vapeurs de cuisson ne me donnent pas mal de tête comme les vapeurs de cuisson à la lessive de soude. Différence? Je ne comprends pas, mais je sens...

Résumé à peaufiner

Pour vos recherches internet, je reprends les termes anglais, car les Américains partagent beaucoup d'infos. Au passage, tout ça coûte trois fois rien. Codes HH = Helen Hiebert.

  • « soda ash » = Na2CO3 = cristaux de soude
    s'appelle aussi washing soda (lorsque contient des ajouts, propre aux USA)
    je l'utilise en ménage et pour alcaliniser l'eau de mes teintures (mais la lessive de soude est bien plus concentrée)

    HH: "100g/8l eau"

  • bicarbonate de soude = bcp trop doux pour nos utilisations (je me lave les cheveux avec, je me brosse les dents avec !)
  • « wood ash lye » = KOH = lessive de cendres
    attaque un peu la peau, mais pas trop dangereux (sauf dans les yeux et en boisson, bien sûr)
    je laisse tremper des cendres du feu dans le double volume d'eau, j'attends un jour, je filtre et, selon le bois brûlé, j'ai une « eau minéralisée »à pH de 11 (pin) à 13 (chêne).

    HH: " 360g pour 7l d'eau", rince mieux que soude, plus doux en cuisson

  • « lime » = calcium hydroxyde = CaOH2 = chaux  (parfois vendue comme « chaux hydratée »)
    « eau de chaux » = le liquide qui surnage quand on la laisse
    je l'utilise pour la cuve d'indigo de Michel Garcia
    c'est ça qu'on devrait utiliser pour changer le pH,
    je dirais de ne pas utiliser de chaux vive, qui demande une technique experte ; je l'ai utilisée pour produire ma propre chaux à stuccer, mais c'est bien la seule fois tant c'était polluant et dangereux
    HH: "moins actif de cristaux -> cuire 5h)
  • « caustic soda » = sodium hydroxyde ou « lye » = NaOH = lessive de soude = soude caustique = hydroxyde de soude
    je l'achète à +- -2€ le litre -> comparer au prix d'une lessive de cendres maison qui ne coûte que le temps de verser de l'eau sur des cendres et d'attendre
    je ne l'utilise que quand je veux aller à un pH de 11 ou plus, pour les dentelles de papier végétal et que je n'ai pas de lessive de cendres sous la main
    HH: "70g/8l eau" ?? bizarre MJL donne 1 litre pour 10l d'eau

Fermenter plutôt

dans ma bible de Helen Hiebert the papermaker's companion (p50) elle explique le retting (fermentation, macération) : une papetière de Floride ne cuit pas les fibres, elle les fait fermenter avec des enzymes de fosse septique.

  • Doses : 500g pour 30 gallons de fibres et eau, (càd un tonneau de 110 litres).
    Couvercle bien fermé.
  • Laisser de qqs semaines à qqs mois (été ou hiver).
  • Elle rince, recuit à peine en soda ahsh puis la bat pour en faire de la pulpe de papier.